Contes et légendes de la Suisse racontés aux enfants – 17. Une victoire remportée en dormant

Une victoire remportée en dormant

Le sire de Strätlingen (château sur le bord du lac de Thoune) se trouvait à la cour du duc de Bourgogne, quand éclata une guerre entre celui-ci et le roi de France. Les deux princes avaient chacun une grande et belle armée et plusieurs batailles où beaucoup d’hommes périrent étant restées indécises, il fut décidé que chaque camp choisirait un chevalier et que la victoire appartiendrait au peuple dont le représentant vaincrait l’autre en combat singulier. 

Les Français furent très satisfaits de cette convention, car ils comptaient dans leurs rangs un chevalier qui était réputé avoir la force de deux hommes. 

Celui-ci s’avança demandant à se mesurer immédiatement avec son adversaire. Mais le duc de Bourgogne ne trouvait personne parmi les siens qui voulût risquer la lutte. Enfin le duc s’adressa à son ami, le sire de Strätlingen, le priant instamment de lutter pour la cause de Bourgogne ; mais celui-ci répondit : 

— Est-ce bien à moi, qui suis étranger, à combattre ? Tous les braves chevaliers bourguignons n’en seraient-ils pas fâchés ?

Cependant le duc insista, disant à son ami : 

— Nous sommes tous convaincus que vous seul êtes capable de vaincre ce Français. 

Le sire de Strätlingen y consentit enfin et se fit conduire dans la lice. Pour attendre son adversaire il s’assit sur un bloc de pierre qui se trouvait là, et le Français tardant à arriver, il s’endormit et se mit à ronfler de toutes ses forces. 

Lorsque son adversaire parut, il vit le dormeur et fut effrayé. 

— S’il me craint si peu, qu’il puisse dormir si tranquillement, s’écria-t-il, je n’ose pas me mesurer avec lui. 

Et personne en effet ne put l’engager à entrer dans la lice. 

Ainsi le sire de Strätlingen remporta la victoire en dormant.

%d bloggers like this: